Les drones et l’aéroport de Martinique

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Nous avons déjà abordé le thème de la règlementation lors de l’évolution de la règlementation en 2015. Dans cette nouvelle série, des cas précis seront abordés, ça commence avec la problématique des aéroports. Découvrez aussi notre article Où faire voler son drone en Martinique en 2019 ?

L'invasion des drones !

C’est un fait, les drones sont en train d’envahir doucement le ciel de la planète. Il n’existe pas de statistiques officielles sur le nombre de drones de loisir dans le monde, mais si l’on croise les données des pays avancés en la matière et les prévisions des marchés, on tombe sur un chiffre supérieur à 20 millions d’appareils. Pour vous donner un ordre de grandeur, il y a dans le même temps environ 30.000 avions (tout confondu : transport de passagers, loisir, fret et militaire). Et les prévisions de vente sont démentes avec plus de 34 millions pour 2019 plus de 67 millions pour 2021 !!

satistiques drones
En milliers d'unités. Source statistica.org

La Martinique ne déroge pas à la règle avec une quantité de drones vendus qui ne cesse d’augmenter. Ce qui ne va pas sans poser des problèmes sécurité compte tenu de la configuration de l’île avec son aéroport en plein milieu ….

Quelques bases sur la navigation aérienne

La carte ci dessous représente l’emprise de la CTR (Control Trafic Region) de l’aéroport Aimé Césaire de Martinique. Une CTR est un espace aérien règlementé destiné à la protection des aéronefs à l’atterrissage et au décollage d’un aérodrome.

CTR TFFF Martinique
Source : SIA (Service de l'Information Aéronautique)

Dans le cas de cet aéroport international, la CTR est de Classe D. Cela indique plusieurs éléments quant à la règlementation de cet espace, mais celui qui est le plus important dans notre cas, c’est qu’il est nécessaire pour un aéronef d’avoir un contact radio avec la tour de contrôle ainsi qu’une clairance (autorisation) pour y pénétrer.  Le principe étant que pour donner une information correcte aux aéronefs présent dans la CTR et gérer leur déplacement, le contrôle aérien doit TOUS les connaître.

La règlementation spécifique pour les drones

Il est évident que la tour de contrôle ne peut pas être contactée par tous les particuliers qui veulent faire voler leur drone. D’une part parce qu’ils n’ont pas le matériel radio nécessaire et d’autre part parce cela serait absolument ingérable d’être en contact avec des particuliers qui ne connaissent absolument rien aux pratiques de la communication aéronautique.

Donc, comment ça se passe ?

A ce point il faut séparer l’activité professionnelle de l’activité de loisir. Pour les professionnels, je ne m’étendrais pas sur le sujet aujourd’hui, mais j’y reviendrais à l’occasion d’un article dédié. Pour faire simple, chaque professionnel doit signer un protocole avec le service de la navigation aérienne local et le respecter scrupuleusement.

Concernant l’activité loisir, il existe sur le site Géoportail (https://www.geoportail.gouv.fr) un calque dédié à l’utilisation des drones de loisir qui indique toutes les zones interdites. Mais, comme souvent, la Martinique (et la Guadeloupe) n’apparaissent pas dessus !! ce qui rend l’accès à l’information très difficile pour un particulier, malheureusement. Il faut donc se reporter au guide pour l’aéromodéslime de loisir pour y trouver l’information nécessaire. Et à la page 34, on y retrouve cela :

Zone de protection de pistes d'aéroport pour les drones

Ce graphique indique les restrictions de vol de drones à proximité des aéroports. Le schéma qui nous intéresse ici est celui en bas à droite, qui concerne les CTR civiles pour les pistes de plus de 1200m ou équipées d’une procédure aux Instruments.

Quelle est la règle pour les drones et l'aéroport de Martinique ?

La règle pour les drones de loisir est la suivante :

1/ Zone STRICTEMENT interdite (rouge)

Elle s’étend sur 2,5 km de part et d’autre de la piste en largeur et sur 10 km à partir des seuils de piste en longueur. Ce qui exclut donc de fait de pouvoir voler dans l’immense majorité de la Baie de Fort-de-France, et en tout cas dans toute la partie au nord de la Pointe-du-Bout aux Trois-Îlets. De l’autre côté (Est) c’est toute la zone comprise entre Ducos, Morne Pitault, la Manzo et le bourg du François qui sont strcitement interdits de vol pour les drones de loisir.

2/ Zone limitée à 30m de hauteur (orange foncé)

Elle s’étend entre 2,5 km et 5 km de part et d’autre de la piste en largeur et sur 10 km à partir des seuils de piste en longueur.

3/ Zone limitée à 50m de hauteur (orange clair et jaune)

Elle s’étend entre 5 km et 10 km de part et d’autre de la piste en largeur et sur 10 km à partir des seuils de piste en longueur.

Pour mieux visualiser cette règle, voici à quoi cela ressemble sur une carte

 

Voilà pour ce qui concerne les vols de drones de loisir à proximité de l’aéroport de Martinique. Bien sûr, ce ne sont pas les seules restrictions. Dans le même thème, il est à noter qu’il est STRICTEMENT interdit de voler dans un rayon de 500m autour de l’hôpital Zobda Quitman à Fort-de-France à cause de l’héliport de la sécurité civile.

Pour le reste, un autre article s’intéressera bientôt aux autres restrictions pour les vols de drones civils, dans les agglomérations, à proximité des rassemblements de personnes, au dessus des réserves naturelles et autres endroits règlementés.

Cet article est IMPORTANT pour la sécurité aérienne, n’hésitez-pas à le partager !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
4.67/5 (3)

Merci de noter cet aticle

Fermer le menu
All search results
×

Panier

Connexion